Une restauration à la Médiathèque : le Livre d’heures Bouhier, de Dijon à Venise 2


Un manuscrit du 15ème siècle de la Médiathèque est actuellement présenté dans une exposition au Musée d’art moderne de la Ville de Venise, dans le palais de la Ca’ Pesaro, sur le Grand canal. Organisée par la Direction du Patrimoine de CHANEL, cette exposition intitulée La femme qui lit, évoque l’univers créatif de Coco Chanel sous l’angle de sa relation aux livres et à la lecture. Le livre d’heures prêté montre au feuillet 27 verso une miniature représentant un personnage féminin lisant, la Vierge surprise par l’ange Gabriel lors de l’Annonciation.

Le manuscrit a été acquis par la Médiathèque en 2005 dans une vente publique, en raison de sa provenance. En effet, il figurait anciennement dans la bibliothèque des Bouhier, grands collectionneurs dijonnais, aujourd’hui conservée à la Médiathèque. Cette bibliothèque fut en effet achetée par l’abbé de Clairvaux en 1782, puis confisquée par la République et transférée à Troyes à la Révolution. La provenance est attestée par les armoiries de la famille dorées sur les plats, « le boeuf passant ».

Le manuscrit présentait cependant une dégradation qui ne permettait pas une présentation dans les meilleures conditions. La reliure d’origine du 17ème siècle avait été réparée ultérieurement avec des procédés de reliure courante. Le montage peu souple avait provoqué une cassure des coutures sur ficelles sur toute la longueur du dos. Une restauration fut donc décidée cette année et confiée à l’atelier Retière Boccard à Dijon.

Cette restauration devait rester limitée, et avoir pour objectif la réparation et la consolidation des éléments dégradés, sans vouloir reconstituer une reliure entièrement refaite. Pour pouvoir accéder aux coutures, la peau de couvrure du dos a été décollée à sec. Les coutures cassées ont été reprises avec du fil de lin, en se fixant sur la partie solide avant la cassure. Après avoir été consolidée avec du papier spécial, la peau a ensuite été remise en place, mais la fente de la cassure était toujours apparente. Elle a donc été comblée par une fine bande de peau de couleur identique.

A ce titre, tous les matériaux utilisés pour la restauration (colle, papier, ficelle, cuir) ont été choisis pour leurs qualités de stabilité physique et de neutralité chimique, sans risque de nouvelles dégradations. Afin de garder la mémoire de cette restauration, et connaître à l’avenir les interventions sur l’ouvrage, le dossier avec photographies réalisé avec la restauratrice a été archivé.

François Berquet

Conservateur en chef / Médiathèque du Grand Troyes

Exposition « La Donna che legge » (La femme qui lit), organisée par la Fondation CHANEL Culture, du 17 septembre 2016 au 8 janvier 2017. Musée d’Art moderne de la Ville de Venise, Ca’ Pesaro.

C'est bien de partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Une restauration à la Médiathèque : le Livre d’heures Bouhier, de Dijon à Venise