Des jours et des lunes 1


Une nouvelle année vient de commencer : 365 jours à organiser, des projets à planifier, des événements à célébrer… A l’ère de l’électronique et des outils de gestion numériques, nous vous proposons aujourd’hui un retour en images sur le traditionnel calendrier, qui occupe une place privilégiée dans la plupart de nos foyers depuis plusieurs siècles.

C’est en effet à partir du XVIIIe siècle que les facteurs commencent à offrir des calendriers en échange des étrennes du Nouvel An. Après avoir porté des noms aussi variés que « Etrennes du facteur » ou « Almanach de cabinet,  ce calendrier prend officiellement le nom d’ « Almanach des Postes » en 1810.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’imprimeur François-Charles Oberthur lui donne sa forme moderne à partir de 1857, lorsqu’il en achète le monopole de diffusion pour une durée de douze ans. Son imprimerie devient ainsi la grande spécialiste des calendriers en France.

A partir de 1870, tout éditeur peut en entreprendre la publication, mais son contenu reste réglementé par l’administration des Postes, qui en contrôle la validité. A côté de l’almanach des postes (devenu almanach des postes et des télégraphes en 1880), La Médiathèque de Troyes Champagne Métropole conserve ainsi une collection de calendriers édités entre 1857 et 1914 par l’imprimeur Caffé.  Le Calendrier des hommes célèbres de Troyes et du département de l’Aube présente chaque année deux personnalités (écrivains, artistes, historiens, hommes d’Etat ou militaires) qui ont laissé leur empreinte sur l’histoire locale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Instrument de mesure du temps par excellence, porteur d’informations pratiques au quotidien (fêtes, phases de lunes, saisons, repères divers), le calendrier est également pour les historiens comme pour les curieux un précieux témoin de son époque. Les images qui l’illustrent (scènes de la vie quotidienne, événements marquants, faits de société) renvoient aux modes et aux mentalités de leur temps, ainsi qu’à l’idéologie diffusent qu’elles véhiculent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les calendriers conservés à la médiathèque offrent ainsi d’intéressants témoignages sur l’évolution de la ville de Troyes : construction du nouveau Lycée de Troyes (actuel Espace Argence) en 1875, projet de Caisse d’épargne en 1891, projet (avorté) de reconstruction de l’Hôtel de ville en 1907. Tout autant qu’ils renseignent sur le culte des grands hommes en vogue à cette époque…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Caroline Maire

Documentation locale / Médiation numérique du patrimoine

C'est bien de partager...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someonePrint this page

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Des jours et des lunes

  • demessemacker martine

    Comme toujours très intéressante votre rubrique ,

    et cette présentation du  » temps passé  » au travers de cette collection pleine de charme mériterait une petite exposition…

    bien cordialement

    Martine Demessemacker