Top 10 Trésors #9 – L’Album pittoresque et monumental de Charles Fichot


A l’occasion de la publication du livre « Trésors des bibliothèques et des archives de Champagne-Ardenne » en octobre 2019, 11km de Patrimoine vous donne le pouvoir et vous permet de voter pour votre trésor préféré ! Tous les mois, un nouveau trésor vous sera présenté jusqu’au vote final à l’automne 2019. Ces trésors seront également exposés dans les espaces de la Médiathèque à la fin de cette année. Quel sera votre choix parmi les dix trésors sélectionnés par l’équipe ?

Parallèlement à l’inventaire des monuments historiques mené par l’Etat à partir de 1830, de nombreuses initiatives de recensement du patrimoine bâti à Paris et en régions ont fait l’objet de publications tout au long du XIXe siècle. On pense notamment à la Statistique monumentale de Paris,  rédigé sous la direction d’Albert Lenoir (1801-1891), qui décrit l’ensemble des grands monuments parisiens à l’aide de plans, de dessins d’architectures et de notices exhaustives. C’est dans cette même veine que paraît en 1852 l’Album pittoresque et monumental du département de l’Aube.

Les notices historiques et archéologiques sont rédigées par Amédée Aufauvre (1817-1864), associé à Charles Fichot (1817-1903), qui illustre magnifiquement l’ouvrage de 60 lithographies à deux teintes et en couleur, dessinées d’après nature. Ouvrant sur un beau titre frontispice représentant des costumes féminins des environs de Troyes, l’album expose un grande vue générale de Troyes, ainsi que des églises, des châteaux ou des paysages évoquant les richesses auboises. Plusieurs exemplaires de cette édition sont conservés dans des établissements publics, mais il en est un qui est unique, provenant de la bibliothèque de Charles-Edmond Mitantier (1812-1887) qui lègue 17 000 volumes d’histoire et de littérature à la bibliothèque de Troyes : il s’agit d’un recueil constitué des planches lithographiées et des dessins préparatoires de la main de Charles Fichot.

Comme les cartes postales et les premières photographies, il s’agit là d’un matériau exceptionnel pour documenter l’histoire de l’urbanisme et de l’architecture régionale.

C'est bien de partager

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.