Notes troyennes et partitions auboises 1


Dimanche 12 janvier, le concert Notes troyennes et partitions auboises, au Théâtre de La Madeleine, a permis de découvrir quelques œuvres de trois musiciens troyens contemporains : Maurice Faillenot (1920-2010), Jacques-Dupont (1906-1985) et Madeleine Dauphin (1915-2013). Certaines partitions inédites provenaient de leurs archives déposées à la médiathèque, en 2000 pour Jacques Dupont et en 2015 pour Madeleine Dauphin.

Un livret a été édité à cette occasion, présentant un panorama des compositeurs, des interprètes, des musicologues et des facteurs d’instruments ayant vécu ou vivant à Troyes et dans l’Aube ; il est disponible gratuitement à la discothèque, au premier étage de la médiathèque Jacques-Chirac. Une autre grande figure troyenne y est évoquée : Amable Massis (1893-1980), altiste, compositeur, haut fonctionnaire, dont les archives et les œuvres manuscrites ou imprimées ont également été déposées à la médiathèque.

En 1920, Massis fonde une école de musique à Troyes, destinée à devenir le Conservatoire municipal. Il est le grand animateur de la vie musicale troyenne dans les années d’entre-deux -guerres, avant de poursuivre une seconde carrière d’inspecteur général au Ministère des Arts et Lettres à partir de 1947. Un siècle après la création du futur Conservatoire, ces collections sont des ressources précieuses sur la vie musicale troyenne au 20ème siècle.

C'est bien de partager

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Notes troyennes et partitions auboises

  • Chérouvrier

    Très belle photo de la salle Fernand Doré que l’on peut regretter encore aujourd’hui, en se souvenant aussi des auditions et spectacles qu’elle accueillait dans un cadre très agréable jusqu’au milieu des années 2010. Snif, snif, quel chagrin.