La fin du bottin


Le dernier annuaire Pages jaunes en édition papier pour Troyes et le département de l’Aube a été distribué en cette année 2020. Cette dernière édition clôture la longue série de parutions d’annuaires téléphoniques troyens et départementaux, conservés aujourd’hui dans les collections locales de la Médiathèque.

Les listes des abonnés au téléphone sont une rubrique des almanachs-annuaires généraux publiés au par les imprimeurs troyens Caffé, puis Paton. Les plus anciens sont les Almanach des 10 000 adresses, puis les 20 000 adresses à partir de 1863, et enfin les 30 000 à partir de 1910-1911.

Les premières listes paraissent au début du XXème siècle. Ainsi, l’annuaire de 1904-1905 compte 3 pages avec 380 abonnés troyens, en majorité des magasins et des entreprises, qui possèdent un numéro à trois chiffres. Les appels n’étaient pas directs, mais devaient transiter par des centraux téléphoniques où des opératrices, les demoiselles du téléphone, mettaient en relation les deux correspondants.

Le nombre des abonnés ne cesse d’augmenter : 800 à Troyes en 1913, répertoriés sur une grande affiche, 19 pages d’abonnés dans l’Annuaire des 30 000 adresses de 1921. En 1950, les numéros de téléphone comptent 4 chiffres et la liste occupe 84 pages. A l’heure des numéros de portables à 10 chiffres et de la 5G, ces anciens annuaires sont un petit témoignage de l’extraordinaire évolution technique du téléphone depuis un siècle.

C'est bien de partager

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.