Bernard Dimey : les jeunes années troyennes


La dix-neuvième édition du festival Bernard Dimey a lieu cette semaine à Nogent en Haute-Marne. Spectacles, visites, conférences,  expositions permettent de promouvoir l’œuvre de Dimey, la poésie et la chanson francophone contemporaine.

Né en 1931 à Nogent, Bernard Dimey fut écrivain, poète, et parolier de nombreuses chansons pour Charles Aznavour, Henri Salvador, Jean Ferrat,  Juliette Gréco…  Il vécut à Troyes quelques années, depuis son arrivée pour entrer à l’Ecole normale d’instituteurs en 1947 jusqu’à son installation à Paris en 1956.

La période troyenne fut très productive littérairement. Renonçant à l’enseignement, il se consacra principalement à l’écriture et composa de nombreux poèmes, romans, nouvelles et pièces de théâtre. Seuls deux recueils de poésies furent publiés chez Seghers en 1954 et 1956.

Grand lecteur, Dimey fréquentait la Bibliothèque municipale et fut l’ami de la directrice, Françoise Bibolet, puis de Jean-Jacques Kihm, professeur à Troyes et également auteur. La Médiathèque conserve un fonds d’archives le concernant : quelques peintures et couvertures illustrées de livres, signées Zelter, des photographies, la correspondance Dimey-Kihm et les deux numéros de leur revue littéraire Mithra fondée en 1951.

De nombreux disques microsillon 45 et 33 tours de ses interprètes complètent ces archives, et permettent de se rendre compte de l’importance de son œuvre de parolier.

Pour découvrir la figure de Dimey jeune et imberbe, rendez-vous en Salle verte, à l’étage de la Médiathèque, pour voir une petite exposition qui lui est consacrée et en Salle rouge pour emprunter les CD de ses chansons.

C'est bien de partager

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.